Comment débuter le kitesurf?

Comment débuter le kitesurf?

            Le kitesurf, cette activité qui semble impressionnante et impossible vue de loin, est en fait un sport comme tous les autres, et s’apprend en quelques jours.  Voici  trois (3) étapes pour réussir le kitesurf en tant que débutant.

La préparation

            Comme tout sport qui se respecte, la première étape reste la préparation. L’athlète s’échauffe avant son décathlon, les footballeurs essaient leur terrain avant un match, quant au kitesurfeur, il observe les éléments et installe son matériel. Le débutant doit se familiariser avec ses deux points théoriques avant de commencer la pratique au sens propre.

  • Observer les éléments :

Concrètement, cela signifie que le kitesurfeur vérifie le vent  (d’où il vient, sa force ou vitesse) et l’eau, non pas la qualité de l’eau mais les vagues et aussi les obstacles à éviter comme les rochers. Ce sont là des éléments naturels donc incontrôlables par l’Homme. C’est pourquoi un débutant doit apprendre  qu’à 6m2 une vitesse de 36 à 40 nœuds relève de l’impossible sans oublier dangereux. Par contre, à 17m2 une vitesse de 18 nœuds l’est déjà. Ce genre de connaissance est vital pour un débutant.

  • Connaître le matériel :

Il faut savoir que l’équipement pour le kitesurf se démonte pour faciliter le transport. D’ailleurs, le matériel s’adapte aux conditions naturelles rencontrées sur le « spot ». Par exemple, l’aile à utiliser dépend  de la vitesse du vent. Ainsi, le débutant doit apprendre non seulement à choisir le bon équipement qui va avec les éléments, mais aussi, il doit apprendre à monter son équipement. Ce dernier consiste à savoir comment dérouler les lignes, à gonfler l’aile, à apprendre à connecter l’aile à la barre correctement. 

Manier l’aile

Si la première étape n’est que l’échauffement, cette étape consiste à vraiment aller sur l’eau et à essayer. Généralement en binôme pour que le débutant ait le temps d’apprendre à « lever l’aile ». Une personne à la barre donne le signal à l’autre qui va lâcher l’aile au bon moment. En guise de référence, c’est à peu près le même procédé que l’opération « hisser les voiles »  qui s’effectue au moment ou un bateau à voiles part du port.

Le « water-start »

Après avoir « lever son l’aile » le débutant doit maintenant apprendre à se lever sur sa planche, voilà ce qu’est un « water-start ». En effet dans le kitesurf, c’est tout un art que de se relever, et la réussite ne se fait qu’après quelques essaies.  D’abord il faut choisir son côté, c’est-à-dire choisir le bord où on va s’installer (de préférence le bord avec lequel on a son pied d’appelle à l’arrière pour faciliter la navigation). Cela va permettre à la personne de pivoter son aile de gauche à droite. En dernier, après avoir acquis de la vitesse en pivotant de toutes les côtés et en devenant stable, le débutant peut se lever (donc rester debout) sur sa planche. Et là, il fait du kitesurf au sens propre du mot.